Chers amis et collègues sophrologues,

Si cette lettre pouvait vous donner du baume au cœur, de l’espoir, la force de la motivation et l’énergie pour avancer, je serais très heureuse.

J’entends bien la peur et l’inquiétude que vous pouvez ressentir en ce moment, en particulier pour votre avenir de sophrologue, et c’est de cela que je veux vous parler.

J’aimerais que vous entendiez à votre tour mon point de vue et que vous ressentiez mon indéfectible soutien.

Avec la sophrologie, je tiens à vous rappeler que vous êtes armés pour affronter bien des situations (y compris celle qui consiste à combattre un ennemi invisible … Quel qu’il soit)

Ce n’est donc pas le moment d’oublier notre outil exceptionnel pour :

  • Apprendre à gérer le stress, travailler sur les émotions, dépasser en particuliers les peurs, l’anxiété, atténuer nos douleurs, gouter le bien-être au présent quel que soit l’environnement …
  • Accompagner de manière pratique tout changement de situation, d’habitudes, de comportement en travaillant l’adaptabilité
  • Développer par la pratique régulière la créativité, réceptivité, et intuition (et c’est énorme)
  • Écouter le corps au présent
  • Laisser émerger nos pensées créatrices positives (un conseil plus qu’utile aujourd’hui pour ne pas vous laisser impacter par le virus, cultivez votre « immunité subtile » et imaginez comment votre corps, s’il rentre en contact avec le virus, peut l’accueillir sans pour autant en tomber malade) …
  • Repenser nos vies, clarifier et mettre en route de nouveaux projets, objectifs, rêves de vie…

La liste est incomplète, certes, mais n’est-ce pas exactement les besoins qui émergent en ce moment dans l’ensemble de la population ?

N’est-ce pas suffisant pour vous convaincre que vos compétences de sophrologues sont plus que jamais utiles pour vous, mais aussi pour votre entourage et vos clients ?

Alors peut-être que des évolutions sont à prévoir pour vos suivis (je pense au RV à distance comme je le pratique déjà) ou la forme de rémunération (je pense aux plateformes d’échange de services), et je vous fais confiance pour inventer d’autres modèles… Ce qui est certain, c’est que le monde a besoin de vous , de votre écoute, de vos idées, de vos pratiques, pour évoluer dans un sens acceptable par tous !

Permettez-moi de dire que nous vivons une époque formidable car plus que jamais, nous avons notre rôle à jouer. Nous sommes chanceux d’avoir croisé la sophrologie sur notre chemin. A chacun de nous de la faire connaitre pour le plus grand bien de tous.

Maintenant, j’espère que vous êtes remontés à bloc.

Vous pouvez arrêter là votre lecture et aller faire une séance de sophrologie en sachant que je vous souhaite de tout cœur le meilleur pour vous et vos proches.

Si vous souhaitez en savoir plus sur moi et mes projets, je voudrais ajouter que cette période de confinement, je la vis bien, comme un temps privilégié d’introspection que j’apprécie et qui me permet de voir clair en moi sur mes intentions dans les mois qui viennent. J’ai donc décidé de me retirer (et oui ! je vais prendre ma retraite et retraiter ma vie) dans un an, en mars 2021 et d’ici là je souhaite transmettre aux sophrologues qui le souhaitent un maximum de mes connaissances et compétences. Bien sûr, j’assurerai les formations gestion du stress et neurophysiologie du stress pour l’ISRA durant toute cette année, mais malheureusement la formation continue sophrologie et addiction prévue en juin 2020 ne pourra plus avoir lieu.

Je peux vous proposer ce que j’ai de disponible aujourd’hui sur le net à propos des addictions : il s’agit d’un accompagnement pas à pas d’un fumeur vers l’arrêt total du tabac. Beaucoup de mes propos et techniques sont valables plus largement pour le sevrage alcool, cannabis, sucre ou addiction sans produit.

https://veroniquecharmetant.com/formation-sophrologue/

Prenez soin de vous, à bientôt peut être

Véronique

La formation PSSM (Premiers secours en santé mentale) se déroulera en octobre à l'ISRA
This is default text for notification bar