posture du sophrologueAvant tout, le sophrologue est un praticien confirmé par une formation complète. En effet, sa formation doit d’abord être vivantielle pour qu’il puisse éprouver les techniques. En outre, il doit être formé au métier afin qu’il développe sa posture professionnelle. Le sophrologue dans son métier offre empathie, bienveillance, authenticité, présence et écoute inconditionnelle. Il établit une relation de sujet à sujet avec son client sans faire de diagnostic. Il se doit d’être clair et d’informer son client en toute transparence. Le sophrologue doit faire preuve d’une grande humilité et rester à l’écoute de ce que son client lui dépose. La relation qui s’établit entre le sophrologue et le client lui permet de progresser sereinement et à son rythme. Engagé avec son client dans un cheminement, il interagit avec lui et adapte les séances en fonction de ses besoins. Le sophrologue respecte le code de déontologie de la profession.

 

Lire aussi :

A qui s’adresse les spécialisations ?

La formation PSSM (Premiers secours en santé mentale) se déroulera en octobre à l'ISRA
This is default text for notification bar